120e anniversaire du cinématographe


 À l’occasion du 120e anniversaire du Cinématographe, l’Institut Lumière organise une exposition inédite dédiée aux  inventions phares des pionniers lyonnais du cinéma, Louis et Auguste Lumière, dont l’histoire est intimement liée à Paris : la première séance publique payante fut ainsi organisée au Salon Indien du Grand Café le 28 décembre 1895, et les frères Lumière présentèrent les premiers films en 75 mm lors de l’Exposition Universelle de 1900 non loin du Grand Palais…

 

Le grand Palais leur rend hommage du 27 mars au 14 juin 2015




Antoine Lumière, père de Louis et Auguste, exerce le métier de photographe et possède de 1871 à 1885 un studio photographique dans le centre-ville de Lyon. Esprit curieux, il s’intéresse avec ses fils à toutes les innovations photographiques de l’époque. Jusqu’alors, on ne pouvait pas faire de photographie soi-même. La technique sur plaque de verre au collodion était trop complexe. La photographie étant réservée aux professionnels, on allait donc chez le portraitiste. En 1881, à l’âge de 17 ans, Louis Lumière améliore un procédé de plaques sèches au gelatino-bromure d’argent récemment découvert et met au point une plaque photographique instantanée prête a l’emploi. Cette invention est révolutionnaire : prendre soi-même des photos devient alors un jeu d'enfant. 

 

Face au succès de l’invention des plaques sèches, Antoine abandonne la profession de portraitiste pour créer une fabrique artisanale de produits photographiques dans le quartier Monplaisir à Lyon. Il s’installe avec ses fils dans une ancienne chapellerie située chemin Saint-Victor et il fonde sa première société en nom collectif Antoine Lumière et ses fils. Grâce à ces plaques photographiques, dites « étiquettes bleues » en référence aux boites dans lesquelles elles étaient vendues, les Lumière font rapidement fortune.




Pendant de nombreuses années, la fabrication et la vente de plaques sur verre, de papier photographique et de produits chimiques ont permis aux Lumière de prospérer et d'agrandir progressivement leurs usines. En 1892, l’entreprise devient la première industrie européenne de plaques photographiques, la seconde au niveau mondial, derrière la société américaine 5 Kodak. La société Lumière continuera son activité sous ce nom jusqu’en 1982 avant de devenir Ilford France.

 

Une maquette présentée à l'exposition représente le site Lumière vers 1903, avec l’usine principale fondée en 1883 et les villas de leurs fondateurs édifiées à partir de 1896. La sortie d'usine, le premier film de l'histoire du cinéma, y a été tourné par Louis Lumière en 1895.Du site historique, il ne subsiste aujourd’hui que la villa d’Antoine Lumière et le hangar du premier-film sauvé et classé monument historique en 1994. La salle de cinéma de l'institut Lumière y est dorénavant installée.

Le Grand Palais


Écrire commentaire

Commentaires : 0