La nuit Blanche à Paris - 4 octobre 2014

La Mairie de Paris a décidé, pour la première fois, de placer cette grande fête de l'art contemporain sous le signe du développement durable. Au lieu de disparaître dès la venue de l'aube, quelques-unes des œuvres créées pour l'occasion verront leur durée de vie largement étendue : un peu moins d'une dizaine s'inscriront de façon pérenne dans le paysage parisien, quand quelques autres resteront visibles durant plusieurs mois, afin de rentabiliser les quelque 1,2 million d'euros dépensés pour l'occasion. Voilà la grande innovation de cette édition 2014, qui privilégie largement la rive gauche, des terrains vagues d'Austerlitz au poétique jardin André-Citroën.

 

LE STREET ART MIS À L'HONNEUR

Plein feu sur la rue, et donc pleins feux sur les artistes qui en font leur territoire : le street art est comme jamais mis à l'honneur. De nombreuses commandes ont été passées pour l'occasion. Notamment dans le 13e arrondissement, dont le maire veut en faire la terre d'élection de cette discipline encore indomptée.

Nuit blanche lui donne un joli coup de pousse pour devenir ce « musée à ciel ouvert » et faire revenir sur le bitume des artistes qui avaient parfois un peu trop tendance dernièrement à privilégier les cimaises des galeries. 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Theron Poplawski (samedi, 04 février 2017 23:21)


    Hi there! Someone in my Facebook group shared this site with us so I came to check it out. I'm definitely enjoying the information. I'm bookmarking and will be tweeting this to my followers! Great blog and terrific design and style.

  • #2

    Carissa Tollett (dimanche, 05 février 2017 16:25)


    Oh my goodness! Incredible article dude! Thank you so much, However I am going through issues with your RSS. I don't know the reason why I am unable to subscribe to it. Is there anybody having identical RSS issues? Anybody who knows the solution can you kindly respond? Thanks!!